Rumeurs et réalité des normes pour les casques d’équitation

Pour la sécurité des cavaliers, il est important de porter un casque ou une bombe d’équitation.
Toutes les disciplines requièrent cette protection lors des chutes, mais aussi utile en cas d’impact avec une branche d’arbre en balade.
 
Le terme de bombe d’équitation défini un modèle pourvu d’une visière.
Vous pouvez choisir votre protection de tête pour son esthétique visuel, mais aussi grâce à certains atouts comme l’aération qui limite la transpiration de la tête.
 
Le terme casque est de plus en plus utilisé pour définir toutes les protections de tête, mais il représente à la base un modèle sans visière utilisé en cross.
 
Sur les casques de cross, on rajoute une toque en nylon, qui elle, est pourvue d’une visière très souple. L’intérêt est la souplesse à se déformer lors de l’impact dans une chute.
 
Chez T.DE.T , nous tenons à la qualité de nos produits : le patronage de la toque est réalisé par nos créateurs afin qu’elle soit bien ajustée sur toutes les tailles de casques.
 
Sur le cross, les obstacles étant non amovibles, les blessures peuvent être plus importantes : il y a donc un réel intérêt à limiter au maximum les risques.

Tous nos casques et bombes sont en règle avec les directives actuelles.

 
La DGCFR précise que les casques sportifs sont soumis à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle (EPI).
 
Principalement dans le cadre du Code sport, mais aussi dans le cadre du Code du travail, s’agissant des casques pour sports hippiques.
 
Pour le moment, il n’y a plus de norme harmonisée valide. Fin 2014, la Commission européenne a retiré la norme EN 1384 : 2012 pour entamer un processus de révision.
 
Ce processus suppose une enquête publique dans les différents pays européens.
 
En France c’est l’AFNOR qui est chargée de cette enquête.
 
Cela signifie que la révision de cette norme EN 1384 devrait s’achever d’ici mars – avril 2017.
 
 
En l’absence de norme harmonisée, les laboratoires de test habilités effectuent l’examen « CE » de type « à dire d’expert ».
Certains pays ont utilisé l’état des travaux d’un groupe de travail européen, intitulé VG1 pour définir ce dire d’expert codifié par VG1 01.040 2014-12.
En France, l’UTAC CERAM et le CRITT, groupes privés et indépendants, ont défini leur propre critère conjointement.

 

Découvrez la gamme T.DE.T en cliquant sur ce lien :

casques et bombes


 
 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :